Aix Maurienne 86 – Chartres 66

  044 Quand j’avais vu jouer Romain Dardaine pour la première fois à Marlioz, je m’étais demandé pourquoi il était resté souvent assis sur le banc pendant le match. En général quand je me pose cette question c’est que je connais déjà la réponse. Le noviciat des jeunes coaches est trop souvent criard, malheureusement. J’espère que vendredi soir le nôtre aura compris. Quand Dardaine est sorti du terrain après sa 5ème faute, Marlioz était debout et scandait son prénom. Ce joueur est une pièce maîtresse et non un remplaçant. Quand je l’avais vu avant le premier match de la saison, en civil assis au premier rang dans les tribunes, qui regardait en lever de rideau l’équipe de NM3 de mon pote Seb, son allure m’avait alerté. J’avais juste attendu qu’il se change et qu’il ait le ballon en main au début de l’échauffement. Après avoir observé son toucher et ses premiers shoots, j’avais dit à ma compagne de basket :  “On en tient un bon”. Les pros dont le boulot est d’entraîner et de coacher au basket auront attendu la 4ème journée du championnat de France de Nationale 1 pour s’en apercevoir. Mieux vaut tard que jamais. En plus à eux, et seulement à eux, je leur pardonne car ce sont deux bons mecs qui méritent de réussir.

053 Steffon Bradford m’a fait plaisir hier soir quand à un moment il a rejoint le banc, ovationné par le public. Deux fois, il s’est retourné et nous a salué. Alors lui c’est un exemple en dehors et sur le terrain ! Il rejoint le tout petit wagon des joueurs ayant évolué à Marlioz, avec qui je partirais à la guerre. De plus, ce mec est “reconnaissant” envers le public et il sait dire merci. A le voir évoluer au milieu de ses coéquipiers, ce gars n’a rien d’un égoïste comme trop souvent le sont les américains évoluant sur nos parquets.

Une personne reconnaissante et qui ne pense pas qu’à sa gueule, de nos jours ça ne court pas les rues. Ce vieux briscard de 38 ans est une sorte d’assurance tous risques. Si j’avais eu un fils, j’aurai aimé qu’il lui ressemble. A l’époque je n’avais aucune chance car ma compagne était blanche…

048A Aix-Maurienne, ils ont dû me lire, ma parole, ou m’écouter car en ce début de saison Thomas Yvrande est sur le terrain dès l’entame des matchs et hier soir, en plus, ils ne le sortaient pas. Par contre j’ai peur qu’il neige bas la semaine prochaine …

aurelien_rigaux_1 J’ai déjà écrit, me semble-t-il, qu’Aurélien Rigaux est le meneur de jeu qui nous a manqué la saison dernière. Hier soir quand j’ai vu l’équipe de Chartres s’échauffer et le gabarit des joueurs, je dois avouer que j’ai eu peur. Seulement voilà, Rigaux a joué beaucoup de ballons de contre-attaque gagnés grâce à une défense de fer collective. J’ai su de suite qu’il avait la “clé” pour décrocher la victoire. Sorti prématurément après ses deux fautes, il a été bien remplacé par Ulysse Adjagba. Ce Rigaux c’est le Jean-Michel Mathon de l’époque. Je le verrai bien avec le maillot rose de Charvieu. Une sacrée recrue !

Quand on gagne tout le monde il est gentil.

 046 A la fin du match, les joueurs font le tour du terrain pour saluer les supporters. En visionnant les images, j’ai bien aimé celle où Mathieu attend Steffon et Thomas. Beau cadeau d’anniversaire pour notre haut-savoyard préféré.

049 J’ai eu un doute un moment quand j’ai vu Ulysse venir vers nous. Je me suis crû au bassin de mémé lolo à Saint-Aupre. Il ressemble tellement à Eychate qui a joué au basket, m’a-t-elle dit, quand elle était jeune. D’ici qu’un jour elle emmène Marie-Rose à Marlioz, il n’y a pas loin. Avec elle, à l’époque, cela aurait été plus facile de décrocher un petit Steffon…

Bravo encore les gars pour votre belle victoire et avec la manière en plus !

 042 054 060 057

….

Cette année, à la fin des matchs, je descends sur le parquet en bordure du terrain. Plus ça va et plus les joueurs m’impressionnent par leur taille et leur masse physique. Lorsqu’ils se présentent devant toi, les proportions ne sont plus les mêmes que lorsque tu es assis peinard dans les tribunes où tout est faussé.

Néanmoins je trouve que tu vois mieux le jeu en prenant un peu de hauteur. Sur le banc tu manques de recul. Je le déplorais lorsque je coachais. Par contre tu ne trouves rien de facile et cela te permet de garder les pieds sur terre, au sens propre comme au sens figuré. J’aimais bien quand pour les grandes occasions mon pote Pierre filmait le match. J’en tirais des enseignements, en différé. De nos jours, je me régalerais avec tous les moyens audiovisuels mis à la disposition des techniciens. Sur le Net aussi les échanges doivent être facilités. J’ai entraîné à une autre époque. Ma passion est toujours intacte. Dernièrement, pour une circonstance malheureuse, j’ai revu une mère de joueuse que j’entraînais en jeune. Elle m’a dit qu’à l’époque ce que je faisais relevait du “haut niveau”. Le compliment m’a touché et j’en suis fier. Tant pis si ma modestie, que je cultive mal puisque je me permets de juger les autres, en prend un coup.

Je profite de cet article consacré au basket pour lancer un appel. N’hésitez pas à venir voir les matchs d’Aix-Maurienne-Savoie-Basket. Ne pensez pas qu’avec la descente en N1, les matchs sont moins intéressants. Au contraire, je vous assure qu’il n’y a aucune différence avec la ProB. Je dirais même que les rencontres sont plus belles. La plupart des joueurs ont évolué en Ligue et ils ont l’esprit revanchard de ceux qui veulent remonter. Amenez les enfants aussi. Le basket est un sport noble contrairement à d’autres qui véhiculent du grand n’importe quoi à longueur d’écran. Revenez à Marlioz ! Ne regardez pas à la dépense. Cessez d’aller voir des matchs uniquement parce que vous bénéficiez d’une invitation. La vie ce n’est pas ça. Pour réessayer de vivre ensemble, il faudrait un peu moins de “Chacun pour soi et la bourse des autres pour avancer”. C’est ma philosophie. Elle vaut ce qu’elle vaut mais … elle est payante.

Revenez à Marlioz, vous ne serez pas déçus. C’est la première fois que je ressens un esprit de famille*. C’est certainement le fait aussi que nous ne soyons pas beaucoup de spectateurs. Quel dommage, dans tous les sens du terme !

*Esprit de famille pris au sens ancien du terme, lui…

Publicités
Cet article a été publié dans basket. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s