belvédère de la Grande Mollière

        002

A l’entrée du lac du Bourget, au rond-point de Terre-Nue, si vous prenez la montée de Tresserve, au bout de quelques centaines de mètres se trouve un joli belvédère. Hier matin avant d’effectuer une petite “maintenance walk” sur les berges du lac, nous avons pris quelques clichés de ce coin de paradis, encore un !…  

003 004 006

               008 009 010

Au pied du belvédère, un véritable chemin lacustre, coupé de la circulation routière, s’étend sur plus de trois kilomètres à “fleur d’eau”. Il a inspiré un artiste amateur qui a sculpté des troncs d’arbres sans doute rongés par les castors. En son temps Lamartine avait succombé aussi au charme de ce cadre propice à la contemplation.

 017 033 031

C’est à hauteur du cap des Séselets que l’on aperçoit le mieux le belvédère de la Grande Mollière. Il est juste au-dessus de la Maison des Pêcheurs

                018 013

En ce moment, il n’y a pas grand monde le matin au bord du lac. Juste des chiens qui font leur crotte. C’est bizarre car nous sommes en pleine période de vacances. Il est vrai qu’à la Toussaint les jeunes en profitent pour rendre visite à la famille. Si, si, ne rigolez pas ! Et puis le matin, souvent, est réservé aux pratiques ludiques en chambre. Je pense surtout que la nouvelle génération me semble moins demandeuse d’espace et de nature. D’ailleurs, pour faire semblant, il existe carrément des salons d’extérieur équipés de canapé. Lors de notre dernière expédition nous en avons vu un “très moderne” avec piscine  incorporée. Vous noterez que les chaises longues sont orientées de telle façon à ne pas voir le “labeur de la campagne”. Vous imaginez, des fois, qu’un enfant prenne goût au maraîchage ou à l’élevage ! Faut pas les tenter ! L’essentiel est que le site soit bien connecté…

                  029 

Tout le monde il est gentil…

Vous connaissiez le belvédère des Mollières ? Le panorama y est renversant. En fin de saison nous n’avons plus grand chose à nous mettre sous la “dent”. Nous aimons profiter des coins où il n’y a pas un “chat” pour fouiner encore. Nous sommes gâtés car les chiens ne font pas des chats…

                 005  

Publicités
Cet article a été publié dans rando. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s