sans faux col …

Hier soir avec mon pote Gérard dit “le Ziquet”, on s’est permis un petit écart. Dans le menu que nous avions choisi, le sérieux de bière sans faux col ne nous a pas fait peur. C’est pratique car il tient lieu d’apéro et il tient aussi compagnie jusqu’à la fin du repas. Après tu pisses un bon coup et le tour est joué. Et puis je n’oublie jamais que l’ancien crack Jacky Durand disait qu’une petite bière de temps en temps c’était très bon pour la récupération.

         005 002 

Le “tour” de vélo dans l’après-midi je l’avais terminé avec ce que les grimpeurs du coin appellent aussi un “faux col”. Moi le col de Couz me suffit amplement. Le long faux-plat de Cognin jusqu’à la cascade me renseigne rapidement sur mon état de forme. Hier je venais de faire l’aller-retour jusqu’au lac et j’ai voulu vérifier où j’en étais avant de remonter jusqu’à la cité.

013 006 009

J’aime bien la route de Saint-Thibaut-de-Couz. J’adore passer à la cascade de St-Cassin. Juste avant je jette toujours un coup d’oeil à la scierie. Dans le coin t’as déjà les odeurs de Chartreuse, carrément des effluves, pratiquement une drogue pour l’inconditionnel de la région que je suis. Cette année je vais retourner faire le jardin à St-Aupre en vélo. Je l’ai senti hier. Oh certes ça grimpe encore après Entre-2-Guiers et il faudra se faire mal pour garder une allure digne de ce nom. Il m’arrive dans les bosses de me redresser, d’arrêter de grimacer et de fermer la bouche quand survient une voiture ou quand je croise un riverain. Question de fierté ! Quand sera-t-il dans une dizaine d’années quand j’approcherai les 67 ans ? La vieillesse nous guette tous. Il faut rester “sérieux”. Le verre est dans le fruiss…et sans faux col point n’est de plaisir…

                       001

Cette année, en plus des anciennes couleurs fruiss de mes maillots, je roule sur un vélo aux tons d’un nouveau sponsor. C’est un fabriquant de panneau de signalisation. Le fait méritait d’être “signalé” de la part d’un ancien signaleur…

   011 Je dois faire un peu de nombrilisme. Je trouve que je me mets souvent en photos de cycliste. Dois-je avouer que je suis fier d’être sur un vélo encore à mon âge ?  J’aime bien. La preuve c’est qu’hier j’ai dû m’arrêter, enlever les gants et me cailler quand je suis reparti. C’est peut-être aussi mon côté “focus”, mon autre sponsor. Je tenais quand même à faire cette “mise au point” avant que les “faux-culs” ne se régalent…

On ne se refait pas…

Publicités
Cet article a été publié dans vélo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s