Aix Maurienne 69 – Mulhouse 57

Encore une toute petite chambrée avant-hier soir à Marlioz pour accueillir Mulhouse ancien grand club de la ProA. Il y avait un groupe de supporters Mulhousien avec étendards et sirènes qui faisaient plus de bruit que le public aixois désormais maigrichon. Notre groupe à nous est toujours fidèle. Isabelle prend de plus en plus d’importance. Elle prend de l’âge aussi… Les filles du groupe se marrent bien. Nous les hommes on est plus sérieux…

Les savoyards ont su réaliser une entame de match quasi parfaite. Le ton de la rencontre était donné. Les alsaciens reviendront dans la partie mais resteront toujours à distance des savoyards. Ces derniers comme à leur habitude auront un gros trou d’air en 2ème mi-temps. A un moment Thomas Yvrande dut se coller au four et au moulin pour livrer encore une fournée digne de ce nom. Il était tout blanc. Sa farine c’est de la bonne. Il aligne cette saison performance sur performance. Quand le match sembla plié avec une avance de 20 points, le coach fit rentrer les jeunes.  Rigaux montra alors toute sa bienveillance en distribuant le jeu pour faire marquer tout le monde.  L’équipe adverse joua jusqu’au bout. Le coach Benadid est un vieux routier qui a connu les années fastes de Mulhouse en tant que joueur ou entraîneur. Il n’en reste pas moins très modeste dans son attitude. Il a une belle petite équipe mais qui devra lutter pour ne pas descendre, me semble-t-il.

Aix-Maurienne poursuit son bonhomme de chemin. L’objectif de la saison, à savoir la remontée en ProB, est toujours envisageable. Je mettrai un bémol quand même. Le fait d’avoir virer le lituanien il y a quelques temps et un des deux américains la semaine dernière, ne correspond plus à l’idée que je me fais de la vie sociale équilibrée d’un club qui se dit modeste et ne devrait réussir qu’avec ses vertus morales. Je lis ça et là que ce ne serait que des erreurs de casting. Moi je me dis que quand t’es obligé de sortir des nouveaux mots pour expliquer tes décisions, c’est comme parler anglais au temps-morts avec une ardoise pour faire comme les grands… Il faudrait quand même m’expliquer pourquoi  Dardaine ne jouait pas dans le 5 majeur au profit de Bailey avant que ce dernier ne soit limogé ! Moi j’avais vu d’entrée qu’il était meilleur que l’américain sans pour autant trouver ce dernier mauvais. Vous verrez que si jamais un autre étranger est engagé, le jeune coach se croira obligé de ressortir Dardaine du 5.

Le coaching c’est un peu du n’importe quoi certains soirs. Contre Bordeaux, il y a 15 jours,  à un moment où les aixois étaient dans le rouge, Vincent Bailey marqua deux paniers de suite, sonnant ainsi la révolte. Le coach le sortit immédiatement. La dernière occasion de revenir au score, je suis sûr que le jeune américain était en train de nous la procurer, dans la foulée. Le coach savait-il déjà que la séparation avec son joueur était déjà écrite ? A mon avis oui. Alors il n’a pas voulu croire qu’il puisse sauver l’équipe ce soir-là. Il a eu tort car malheureusement les autres joueurs ne purent rien faire. Quelle bévue ! Quelle connerie !

Avant-hier soir, j’ai entendu des critiques naissantes sur Clérence, la doublure de Bradford. Je me méfie car la “Vox populi” aixo-mauriennaise a eu fait et fait encore beaucoup de mal au club. Je redis que c’est une bonne recrue. Il est imposant physiquement et ça compte. Le poste 5 dans une équipe est le plus vulnérable. Sa performance est tributaire de celle du gars qui défend sur lui, plus que pour les autres postes. Clérence découvre le niveau pro et pour l’instant sa palette est réduite. Elle s’agrandira j’en suis sûr. Souhaitons simplement qu’il ne déclenche jamais car c’est une force de la nature le garçon… On a dans l’équipe des gars avec qui tu peux sortir en boîte sans être “emmerdé” et ça c’est bon signe dans ce championnat très fair-play mais imprégné d’intimidation…plus qu’en ProA et B.

Hier soir j’étais content de revoir Madiop sur le parquet. Je croyais qu’avec l’éviction de Bailey, le club allait lui faire signer un contrat Pro. En plus la solution aurait été économique. Cela n’est pas dans l’air du temps apparemment. Le club serait sur la piste d’un autre étranger. Au risque de me répéter, ce jeune a des moyens énormes. Il est au-dessus de tout le monde dans les airs et au rebond il est imbattable. Il ne faudra pas oublier, si d’aventure des regrets surgissent au moment du bilan de printemps, qu’avec lui nous aurions eu au moins deux matchs de gagnés en plus de ceux qu’il a fait basculés tout seul les deux fois où il a été utilisé. Je peux le prouver. Il faudrait me confier le tablier. Ne croyez pas en un sursaut de prétention de ma part. De toute façon, en France il faut des diplômes pour pratiquer … l’incompétence. Comme ils sont en train de changer l’orthographe, j’aurais tout faux à l’examen…

Félicitations aux joueurs pour cette 14ème victoire ! Bravo les gars ! Mes critiques ne doivent pas cacher  les encouragements que je réserve aux coachs et ceci malgré ma plume acerbe, souvent… Qui aime bien châtie bien ! Je peux la faire en anglais pour les coachs : “Spare the rod and spoil the child” (épargnez le bâton et gâtez l’enfant). De grâce, arbitres et coachs, arrêtez de parler anglais aux joueurs ! On est en France oui ou … merde ? “Yes or shit ?”…

En Nationale 1, je trouve que les équipes sont plus sympathiques qu’en ProB. L’ambiance est toujours bonne quelque soit l’issue de la rencontre. Les joueurs et les coachs échangent beaucoup plus avant les matchs, pendant l’échauffement. Ils ne se montrent jamais hautains. Ils se la jouent moins que ceux des classes supérieures. J’observe souvent les godasses des coachs, elles sont moins pointus qu’à l’étage au-dessus. Quel dommage que le public suive moins ! Je n’ai pas fait d’études en marketing mais peut-être faudrait-il faire des soirées à prix réduit et l’annoncer dans la presse. Actuellement, le prix des places n’est pas exagéré : 8€ , gratuit pour les mois de 6 ans et 4€ pour les moins de 16 ans. Il faut se le dire autour de nous. On passe vraiment de belles soirées à Marlioz.

Et maintenant place au match à Chartres, vendredi prochain. J’ai retrouvé l’article consacré à la rencontre aller. Il n’est pas mal je trouve. Je me fais des compliments car si j’attends sur les autres j’peux attendre longtemps. Pour le relire placer votre pointeur sur Aix Maurienne 86 – Chartres 66.  Au fait vous utilisez peut-être une souris pour pointer ? Savez-vous qu’elle fut inventée en 1963 et améliorée en 1979 par l’adjonction d’une boule. De nos jours les souris sont optiques. La mienne en plus voit tout, entend tout et surtout retient tout. Elle se rappelle même de toutes mes bêtises. Je l’ai eue en 1971. Elle est tactile. J’ai lu qu’elle pouvait donner des tendinites. Le toucher ça ne se perd pas. Par contre, moi je deviens dur de la feuille. J’imprime moins vite, de ce fait. Alors ma souris crie plus fort désormais. A l’époque c’est moi qui suit tombé dans le piège. Je n’ai jamais cherché à m’en défaire. Je suis coincé. En amour ce n’est pas aussi facile qu’on croit. Je me rappelle bien quand nous nous sommes mariés le curé nous avait dit : “Entre époux vous vous vous devez fidélité”. En plus j’ai relu le contrat, ce n’est pas comme au basket t’as même pas droit à un ou une pigiste…

Je ne me rappelle même plus si je vous ai dit qu’on était 2ème ex-aequo avec Saint-Vallier et Rueil. Faut plus rien lâcher les gars ! Vendredi soir j’ai dit à Thomas Yvrande qu’on venait à Chartres. Il discutait avec Sébastien. Ils ont été champions de France en espoir tous les deux. Thomas est content de nous voir et il a toujours un sourire et un mot gentils de reconnaissance. J’ai félicité Sébastien aussi pour ses victoires en NM3 (en ce moment son équipe carbure). Il sait que son apport en match avec la NM1 est indispensable, je lui ai déjà dit plusieurs fois. Il se doit de rester dans les cordes cependant. Un jour son tour viendra. Par contre faudra que je le freine car lui il a de la poigne… Je ne sais pas s’il a gardé les coordonnées de l’agent que j’ai rencontré à Berck ? La destinée tient parfois à un fil. Un peu comme dans le temps avec les souris…

Allez Aix-Maurienne-Savoie-Basket !

……

Vous reconnaissez le gars à gauche sur la photo prise en 2000  ? Il a à peine changé, hein ?

      Scan0002         

…….

En dernière minute :

La NM3 d’Aix-Maurienne a encore gagné hier soir à Lagresle  (56-82) ! Bravo les gars ! Elle est 4ème avec un bilan de 10 victoires et 5 défaites. Qu’est-ce que nous sommes contents pour notre ami Seb !

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans basket. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s