Chartres 67 – Aix Maurienne 83

102 Après la rencontre j’ai discuté avec le capitaine Karim Atamna. Je l’ai félicité pour sa prestation quasi parfaite. Il m’a remercié et il a mis l’accent sur le fait que l’équipe joue vraiment “ensemble”  et c’est ce qui fait la différence.

085

Les gars de l’Eure-et-Loire ont mis la pression d’entrée de match. Je n’ai été rassuré que lorsque les savoyards sont revenus à 10-10. Le journaliste local dans son compte-rendu de presse a écrit que les chartrains avaient pris ensuite une véritable leçon de basket. C’est vrai !

Des deux coachs jusqu’au plus jeune remplaçant, les partitions furent remarquables. Un véritable récital, n’ayons pas peur des mots ! Pourtant le public et l’orchestre local faisaient énormément de bruit pour encourager leur équipe ou pour déstabiliser les anciens pensionnaires de ProB. Les joueurs normands et leurs fervents supporters étaient remontés comme l’horloge de la célèbre cathédrale illuminée qui surplombe la salle Jean Cochet. Cette ferveur c’est ce qui manque dans les travées de Marlioz et je l’ai déplorée auprès de Mr Genon. Il faudra attendre les plays-off pour rameuter les spectateurs qui ont déserté, m’a-t-il confié.

Le nouvel américain d’Aix est entré en jeu à plusieurs reprises. Nous pourrons certainement nous faire une idée sur sa véritable capacité mardi contre St-Vallier et vendredi prochain à Caen. Il semble avoir du potentiel. Je ne peux pas me prononcer pour l’instant. Le courant a l’air de passer avec ses nouveaux partenaires. Il y a une bonne ambiance dans cette équipe. Il y a du talent aussi. Les gens sont admiratifs à l’extérieur. Un monsieur est venu le dire à Foisette à la fin du match. On a vraiment une équipe pour bien voyager. Bravo les gars !

066 Les matchs à l’extérieur, tu les vis différemment. Avec Foisette nous sommes assis derrière le banc de notre équipe. Tu peux échanger un regard, un sourire ou un hochement de tête avec les joueurs ou le staff. Tu peux crier un encouragement. Sébastien et Mr Genon viennent discuter avec nous avant la rencontre. Ce dernier est la poutre maîtresse d’Aix-Maurienne. Je le compare un peu avec une cathédrale. Il est grand et l’histoire de ses 22 ans en ProB est gravée sur le personnage. Françoise était chargée de porter son cartable après le match, à Chartres. Il est lourd de documents officiels. Ils se tutoient tous les deux du temps où ma compagne officiait aux tables de marque. En bonne cuisinière et en bonne dauphinoise, Foisette fait dans le gratin … fédéral celui-là.

080 089 092

Encore une ligne de chemin de fer à ajouter dans notre escarcelle : Paris Montparnasse – Chartres. Elle continue sur Le Mans. Habituellement pour aller dans la Sarthe nous empruntons la LGV. Cette fois sur la ligne classique nous avons pu prendre en photos le château de Versailles, apercevoir Saint-Cyr et longer la forêt de Rambouillet. La rivière Eure coule près de la ligne à l’entrée de Chartres qui est connue pour sa cathédrale. Ses neuf portails sculptés sont remarquables comme ses vitraux où la lumière est métamorphosée. Le tour de chœur raconte l’histoire du peuple. La scène du “J’étais un étranger et tu m’as accueilli” nous rappelle qu’elle se répète…

007 011 016 020 021 024 111121 127 130

La cathédrale est en plein travaux de rénovation. Commencée en 1120, elle fut brûlée en 1194 et reconstruite jusqu’en 1260.  Henri IV fut sacré et couronné ici roi de France le 27-02-1594.

La visite de cet édifice est très instructive même pour les “non”-historiens” comme moi. Les gens paraissent petits dans les églises. Je suis sûr que même un pivot ricain semblerait insignifiant et gringalet à côté de ces grandes colonnes.

Quand j’vous dis que les matchs en déplacement tu les vis différemment, j’en veux pour preuve les émotions qu’ils procurent. Quand tu sens la victoire possible ça te prend aux tripes. Justement, les “tripes”, parlons-en. Quand j’ai vu que Caen était dans la poule je me suis souvenu de l’ancienne équipe qui connut ses heures de gloire dans les années 70. Je me suis dis aussi que les “tripes” devaient toujours être à la “mode” dans le coin. Les tripes à la mode de Caen sont réputées. Françoise les cuisine très bien à domicile. En ce jour de la Saint Valentin, je lui lance l’invitation. Et si on se “faisait” Caen la semaine prochaine ? Pour une fois j’aurais l’air de régaler… Faut déjà qu’on gagne St-Vallier mardi ! Ils viennent toujours avec un car de supporters. Ils sont un peu dingos là-bas. Un peu deschiens aussi… Nous on se déplace en train. On est deux… en amoureux aujourd’hui et demain…

 123 vu et lu sur une devanture de commerce à Chartres hier…

….

 104 106

  

Publicités
Cet article a été publié dans basket, voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s