le haut du pavé …

Tout le monde connait l’expression “Tenir le haut du pavé”.

Au Moyen Âge, les rues étaient pavées et n’avaient pas de trottoirs. La chaussée remontait vers les façades des immeubles afin de laisser s’écouler les eaux usées dans la partie centrale de la rue. On peut aisément imaginer que se promener dans ces rues en pente n’était ni simple ni très propre. Les passants avaient donc pris l’habitude de marcher sur la partie haute de la rue, le long des maisons, afin d’éviter de mettre les pieds dans les saletés des eaux usées. Les rues étaient par ailleurs particulièrement étroites : les maisons et les immeubles étaient construits très près les uns en face des autres afin de protéger la rue de la pluie. Comme ces ruelles ne permettaient donc pas de se croiser en restant sur la partie haute le long des façades, les convenances de l’époque voulaient que, lorsque deux personnes se croisaient, la plus pauvre des deux se mette au milieu, laissant la plus riche marcher sur le « haut du pavé » pour qu’elle ne se salisse pas.

Cette expression a conservé son sens d’origine, faisant référence au statut social élevé. Par extension, aujourd’hui, elle désigne également une personne qui se démarque des autres en société.

Finalement, n’est-il pas normal que la population utilise les pavés pour s’élever contre l’autorité et manifester son mécontentement ? Plus qu’un élément de la rue, le pavé est tout un symbole, car sous les pavés…

…..

Les pavés volèrent en mai 68 ! Je ne vais pas dire que je les ai vus car les barricades eurent lieu à Paris. Y’en a qui disent qu’ils ont fait mai 68. Ils oublient de préciser que beaucoup d’entre eux se planquaient pour aller au boulot. Par contre moi je me suis “payé” un mois de grève. J’avais 18 ans et demi et je défilais déjà… A l’époque les gens ne critiquaient pas les cheminots car c’est en partie grâce à nous que le pays a été bloqué lorsque nous avons emboîté le pas des étudiants. Les français ont la mémoire courte mais à partir de cette période beaucoup d’ouvriers et d’employés ont vu leur salaire augmenter… Tout le monde il est gentil.

A cette époque les coureurs cyclistes français ne brillaient pas dans les classiques du Nord. Le premier qui permit à la France de renouer avec un succès dans une course Flandrienne, ce fut Bernard Hinault en 1977. Il remporta Gand – Wevelgem. Je m’en souviens comme si c’était aujourd’hui, c’était un mercredi. Il n’aimait pas les pavés mais pour gagner il était capable de rouler sur la partie haute de la chaussée. L’expression “tenir le haut du pavé” prenait une autre signification avec ce fils de cheminot…

Ce matin quand j’ai lu le programme télé cela m’a mis de bon poil. Cet après-midi ils retransmettent “A Travers la Flandre”, la semi-classique belge. Remarquez ce n’est pas encore certain car avec les attentats d’hier en Belgique, la course est menacée d’annulation. Tu parles ! Qu’est-ce que ça va faire de plus d’annuler une manifestation sportive ? Cela me rappelle le match de basket à Vitré où nous étions allés pour rien. Les auteurs de ces abominations sont “cons” mais pas au point de recommencer le lendemain quand le pays est à feu et à sang. Quant au fait de marquer le deuil, je pense qu’une minute de silence suffit. Les responsables politiques aiment à verser dans le sensationnel. Hier soir, ils ont illuminé la Tour Eiffel aux couleurs de la Belgique. Ils feraient mieux d’embaucher plus de flics en civil pour faire la guerre de l’ombre, celle des renseignements et des filatures. Le remède à la mode en ce moment c’est la suppression des fonctionnaires. Je suis d’accord pour supprimer ceux qui ne “branlent” rien. Alors commençons par les élus politiques…

C’est marrant mais au Moyen Age j’aurais eu du mal à m’effacer pour laisser le haut du pavé aux riches. J’ai toujours eu du mal avec les riches.

Foisette m’a dit l’autre jour que Bernard Hinault avait décidé d’arrêter son boulot chez ASO en 2017. Vous savez c’est lui qui boutonne les maillots jaunes sur le podium du Tour de France. Son patron c’est Prudhomme. J’vous ai déjà dit comme j’apprécie Christian. J’ai tout de suite dit à ma compagne que j’espérais que Bernard ait assez de semestres. C’est mon côté bon samaritain. Je me fais toujours du mauvais sang pour les autres.

Tout le monde il est gentil…

Publicités
Cet article a été publié dans divers, vélo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s