le plateau de Vimines …

De l’Hyère à la crête de l’Epine, le plateau de Vimines cache ses hameaux. Ils sont tous bien entretenus et les plus reculés ont conservé une âme.

C’est de l’avenue d’Annecy que les deux randonneurs sont partis hier matin. Drôle d’idée d’avoir baptisé ainsi une grande artère de la cité. La bourgeoisie haut-savoyarde doit se résoudre certainement à fermer les yeux sur cet enfant caché… Le marché en ville commençait à être animé. Le mardi et le samedi, les producteurs locaux envahissent la place de Genève devant les Halles. Nous voyageons pas mal et je trouve que le marché de Chambéry n’a rien à envier à celui des autres préfectures.

023

Après la traversée de Cognin, les choses sérieuses commencent avec la montée de Vimines. De chez nous, nous mettrons deux heures pour arriver à l’église dont la façade rose est surprenante. De là une petite route et un chemin nous a amenés à Pierre Rouge d’où part un itinéraire pour St-Thibaut-de-Couz et un autre pour monter au Mont Grêle et ses fameux pylônes déjà franchis pour surplomber le lac d’Aiguebelette.

030 

Le chemin pour arriver à Pierre Rouge est de toute beauté. Là-haut on débouche sur deux anciennes fermes qui jouxtent les bâtiments d’un centre de vacances de l’armée. Quelle tranquillité ici ! Petite descente jusqu’aux Quidoz et pique-nique tiré des sacs, dans un bel abri-bus pour nous cacher de la bise afin de ne pas prendre froid.

049

Nous repartons sur la RD17 re-empruntée sur quelques hectomètres avant de bifurquer sur le hameau du Grand Village. La cascade de St-Cassin est juste en face, surplombant le vide où coule l’Hyère et où passent la voie ferrée et la RN6. On croise deux dames revenant sûrement du marché. Leur chien nous a salués en passant devant leur vieille ferme. Nous faisons un brin de causette et l’une d’elle nous dit : « Faudra vous arrêter pour boire un canon la prochaine fois, les jeunes ! » Elle n’a pas encore trouvé de morilles. C’est trop sec et elle a raison.

Après le stade de foot, nous dégringolons par la petite route des Berlioz. Le rocher du Corbeley est juste en face de nous à droite. On va se le “faire” un de ces quatre. A gauche le village de la Combe déjà traversé par le passé. La cascade de St-Cassin fait l’objet de toute notre attention. A ses côtés, le rocher de l’école d’escalade rivalise de vertige. La petite route est en lacets. Les maisons sont accrochées à la pente. Toute la journée nous avons vu plein de nouvelles demeures. Pas grand monde n’est dehors à part les premiers pilotes de tondeuses. Pourtant la vue est belle dans le coin. Pour être plus tranquilles encore devant leurs jeux, tablettes et téléphones, les nouveaux autochtones ont édifié des haies monstrueuses autour de leurs propriétés. Ils attendrons juste un peu qu’elles grandissent pour bientôt divorcer. C’est la mode, ça et les téléphones portables…

Voici les deux randonneurs au bord de l’Hyère. Le temps de voir passer un train, les voilà devant la scierie et bientôt sous le pont St-Charles qu’il faut franchir en courant pour ne pas se faire écraser. Pour traverser Cognin, le chemin du moulin puis celui du canal sont d’agréables dérivatifs à la route nationale. Devant la chapelle Vaugelas, assis sur un banc nous prenons notre “quatre heures”. Pour remonter à la cité nous allons passer par le chemin de la Cassine et la grimpette de la Charmille. En remontant chez nous, tu sens bien que tu as des bornes dans les cannes. Tu sens aussi que tu es bien dans ta tête car un soupçon de fierté te différencie de la population motorisée.

Françoise a été encore une fois très endurante. Je vais ranger nos 25 kilomètres dans les cahiers manuscrits. J’ai du boulot !… J’en redemande. Ce matin dans Chambéry, nous avons croisé un autocar conduit par un ancien collègue de boulot. Il y en a qui en ont jamais assez…. A la cité on se sent un peu “étranger” à tout ça …

Tout le monde il est gentil.

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans rando. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s