Saint-Cassin et Montagnole …

021 Saint-Cassin

Au cours de randonnées aux alentours nous avions aperçu le clocher des églises de Saint-Cassin et de Montagnole à maintes reprises. Ils jouent souvent à cache-cache suivant où l’on se trouve et il nous est arrivé de les confondre. Ils se font de l’oeil aussi avec celui de Vimines qui leur est proche bien que séparé par la gorge où coule l’Hyère et où passe la RN et la voie ferrée. Leurs cloches se répondent et se confondent suivant la direction du vent. Nous avions approché à pied ces deux villages sans jamais les traverser. C’est chose faite depuis hier.

029 Montagnole

Nous sommes partis de Chambéry-le-Haut à pied comme à l’accoutumée. Pour descendre en ville, les deux marcheurs ont emprunté leur chemin préféré, celui de la Charmille, qui débouche sur celui de la Cassine. Du faubourg Maché nous avons rejoint le Biollay. La montée sur St-Cassin est très vite champêtre. La route qui mène à Montagnole est carrément une route de montagne. Ce coin retiré est adossé au massif de la Chartreuse. Il s’ouvre sur un magnifique panorama avec le lac du Bourget en toile de fond. Nous avons emprunté à deux endroits différents la montée de Montagnole où passait le circuit des championnats du monde de cyclisme sur route de 1989. En redescendant nous avons bien aimé l’ancien hameau de Bellecombette. Les quartiers immobiliers pour rejoindre Jacob sont beaucoup moins plaisants. Ils ont l’allure de cité dortoir.

Désormais, la traversée de ces deux villages est gravé dans nos souvenirs. Je redis encore une fois comme les églises jouent un rôle important dans la beauté des paysages en France. Les maisons sont souvent blottis autour de ces belles bâtisses que les communes entretiennent avec soin. La place de l’église est un repère pour tout le monde. Dommage que les bistrots et les petits commerces n’aient pas résisté à la modernité. Les vieux du pays sont rares et les jeunes sont souvent des nouveaux arrivants qui n’en ont rien à faire du patrimoine et de la vie en société. Les richards aussi qui ont construit des baraques énormes pour épater et pour bien écraser les autres. Il n’en manque point sur les hauteurs de Montagnole dans les coins que nous avons parcouru hier. Il parait que c’est la crise en France ! En Savoie ça va pas mal…

Je me suis fait la réflexion suivante en approchant les beaux petits clochers de ces deux villages de l’ex-campagne environnant Chambéry : « Quand les gens ne croient pas, comment voient-ils les églises ? » Peut-être tout simplement comme ils voient une fête religieuse qui leur donne droit à un jour férié qu’ils chôment eux aussi, assurément… Ils sont là, on ne va pas les occulter, n’est-ce pas ! Je me suis demandé aussi si les nouveaux riches de Montagnole, avec sans doute parmi eux des chefs d’entreprises, s’en sortaient quand même avec tous ces ponts du mois de mai… Tout le monde il est bien gentil et j’ai vu une dame qui allait vider en 4×4 ses poubelles aux containers. La petite mémère appelait son chien et elle n’arrivait pas à le retrouver dans sa grande propriété. Plus haut une piscine à débordement était déjà en service, avec en ligne droite, en face, la neige au Nivolet. Je me suis dit que c’était tant mieux pour eux, c’est mon côté tolérant du chemin. On n’a pas vu un chat dans les parages. Ils étaient tous au boulot ou peut-être cachés dans le canapé en train de jouer avec leur smartphone ou leur tablette. A St-Cassin et à Montagnole, ils ont prévu le coup et ils ont fait des grandes mairies. Quand tu fais la queue pour aller divorcer, tu es à l’abri. Y a du boulot avec tous ces nouveaux couples reconstitués. Faut faire des papiers pour avoir les aides. Françoise me faisait remarquer qu’il n’y avait pas assez de place sur les boîtes aux lettres, pour mettre tous les différents noms.

030 Montagnole

A Montagnole il y a des gros travaux de voiries en ce moment. Ils construisent des trottoirs pour aller d’un nouveau lotissement jusqu’au centre du village. J’ai écrit lotissement mais cela ressemble à une caserne. On crée des trottoirs mais personne ne marche. Tous les jeunes ont le cul dans les voitures à la campagne. Le parking de l’école m’a paru plus grand que celui de Chamnord. Les seuls marcheurs rencontrés ce sont les personnes qui vont faire pisser (et ch…) leur chien. Il va falloir s’organiser d’ailleurs. Les bobos vont se grouper peut-être comme pour le co-voiturage. Ces pauvres bêtes ne retrouvent plus leurs marques non plus avec ces foyers recomposés. Tu les sens perturbés quand même, dites ! Hier j’en ai vu un qui tirait la laisse tenue par la troisième compagne de son proprio.

040 chemin de Tire-Poil pour descendre à Bellecombette

Le plus beau à la campagne, ce sont les containers à poubelles. Je ne me rappelle plus où c’était mais j’ai vu une maison plein pied dont les fenêtres étaient pratiquement condamnées par cette horreur. On aurait dit les restes de blockhaus tagués sur les plages de la Manche. Je suis revenu de cette rando avec le moral en berne. Je pensais à ces pauvres gens. La vie est dure. Comment voulez-vous que les gens ne fassent pas “front”. C’est “national” le problème. Je me suis dit que si tous les couillons se mettaient à voler, il faudrait remettre en 3×8 l’aéroport de Chambé que nous avions aperçu en ligne de mire du lac. Alors en remontant à la cité par mon chemin de la Charmille, j’ai dit à ma dernière compagne qui comme moi commençait à sentir ses cannes : « On n’aurait plus le temps de faire de la voiture… ». Au-dessus de nous le Nivolet avait renfilé une cape toute blanche. On aurait dit le “voile” d’une bonne sœur de ma jeunesse.  Le soleil était revenu. Demain il faudrait retourner à la bêche. Avec tous ces ponts, on n’avance pas à moins d’être comme nous sur le chemin. La veille j’avais compté 18 bouts de laine pour suivre notre itinéraire sur la carte IGN. Le bout de laine représente un kilomètre. Je vais donc rajouter 18 bornes dans notre Cahier de voyages. J’avais prévu 6 heures de marche, nous avons fait le tour en 6h20, pique-nique et arrêts compris. St-Cassin et Montagnole c’est du vécu pour nous maintenant. Tout le monde il est certainement gentil là-haut aussi… et surtout le paysage est vraiment magnifique dans ce recoin de Chartreuse.

055passerelle de la gare

Publicités
Cet article a été publié dans rando. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s