debout …

En ce moment il y a “Nuit debout” place de la République à Paris, mouvement né de la contestation de la loi “Travail”. Le gouvernement fait porter cette loi par une cruche, une de plus au royaume de l’incompétence.

002 Moi ce serait plutôt “Jardin debout”. “Penché” serait peut-être l’adjectif qui convient. Ma mère me disait toujours quand j’étais petit mais déjà grand : «Tiens-toi droit !». Elle ne savait pas encore que j’étais à l’aube d’une carrière de jardinier. C’est le genre de boulot où t’accumules les lunes comme les semestres, mais la hauteur de ta bourse reste à vie aussi basse que la terre.

004

A Saint-Aupre, quand je travaille les tables du fond du jardin, à chaque fois que je me relève j’aperçois la Grande Sure. Là-haut, il est retombé un bon cuchon de neige. Ce n’est pas le moment encore de franchir le Cul de la Lampe. Quel beau souvenir ! C’était fin août pour notre escapade en Chartreuse. Nous avions eu l’idée en assistant au Circuit de la Sure, ce magnifique Trail qui a lieu encore cette année. Ce sera le 5 juin. Nous irons le voir avec Foisette.

001 Quand je suis penché, je n’arrête pas de penser. Le jardin c’est le genre de truc où tu peux gamberger. T’es seul. C’est marrant parce qu’en ce moment je réfléchis beaucoup “basket” comme du temps où j’entraînais. J’espère que ce soir mon pote Sébastien va s’en sortir. Comme à tous les matchs j’irai le saluer en arrivant à Marlioz mais ce soir ce sera différent. Il a pris la place du coach qui vient de se faire virer. Enfin, il ne l’a pas prise, on lui a donnée. C’est à la fois un cadeau empoisonné ou mieux une opportunité pour lancer sa carrière. Il m’avait confié il n’y a pas longtemps qu’il arrêtait tout à la fin de cette saison, désabusé de voir qu’on ne lui donnait pas sa chance. Sacré Seb ! C’est sûr qu’il se tiendrait moins bossu, lui au jardin. Il n’est pas grand. Mais c’est de banc et point de tables qu’il sera question ce soir pour le premier mach des plays-off contre GET Vosges (Epinal). Un banc riche d’individualités qu’il devra mieux utiliser que son prédécesseur.

   066 à Chartres (en février)

Ce soir, nous serons “debout”, j’espère, pour acclamer notre équipe. “Marlioz debout” juste avant une “nuit” douce pleine de beaux rêves et d’espérance…

039  042  à Epinal (en décembre)

Allez mon bon Seb, nous sommes de tout coeur avec toi !

 

Publicités
Cet article a été publié dans basket, divers, nature, Saint-Aupre, sport. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s