remettre dans la bonne direction…

J’ai fini lamentablement ma carrière de signaleur dans les courses cyclistes l’an dernier lors d’une course à La Motte. Un trouduc de commissaire avait jugé que je fermais la route trop tard. Le président du club  organisateur avait fait semblant de me demander ce qui s’était passé tout en regardant, intéressé, fort intéressé même, l’oriflamme de son vélociste adoré. Il y a des hommes “d’actions”. Quand on aime on ne regarde pas… J’ai plié mes gaules et je n’ai plus jamais refoutu les pieds au club.

004

Il n’y a pas l’air d’avoir des commissaires dans les trails mais ce dont je suis sûr c’est que le bénévolat a ses limites quand il concerne le sérieux que demande une organisation. Cela fait deux fois que je vais voir la Chambottine et hier c’était le même foutoir que l’an dernier. Je suis retourné dans le même coin du côté de Cessens, pas loin de la Chapelle de Notre Dame de la Salette. Dans les trails je me positionne toujours dans des endroits perdus. Là-bas le coin est superbe à côté d’un petit chalet de montagne inoccupé. La vue plongeante sur le lac est magnifique. A quelques foulées de mon poste le parcours des 13km et celui des 25 se rejoignent. Hier en attendant le premier de la course des as, j’ai vu déboulé 5 gars à revers de la course. Ils s’étaient gourés vraisemblablement plus haut dans la falaise et ils avaient plongé trop tôt vers la route. Je les ai arrêtés et je les ai remis dans la bonne direction. Ils étaient bien classés car avant eux j’avais entendu l’écho dans la montagne des encouragements adressés qu’aux trois premiers du 13km.  Bien entendu les gars ont oublié de me remercier. Ils n’ont pas osé m’engueuler et c’est déjà pas mal…

005

Je pense que les organisateurs veulent faire des économies sur la rubalise. Pourtant le montant des engagements a l’air d’être carabiné, surtout dans les grands trails. L’été dernier à l’Interlac j’en avais remis un paquet sur le chemin, un paquet de concurrents car je n’ai pas de rubalise dans mon sac, pas encore… Si vous avez un moment, faut relire Interlac Trail, c’est pas mal, en toute modestie. Moi j’aime bien revoir les photos aussi. Ta jeunesse te marque beaucoup. Dans la famille nous avons toujours aimé les photos. Avec le numérique tu es moins lourd car tu ne trimbales plus les pellicules. Remarquez même avec le progrès, il y a encore des lourdingues ! Il faut bien de tout pour faire un monde.

Hier matin, j’ai entendu arriver le gars qui était en tête, avant de le voir. On aurait dit un sanglier et c’est un ancien chasseur qui l’écrit. L’an dernier, le premier avançait comme un jeune chevreuil. Il volait littéralement. Pas du tout le même style et pas la même morphologie non plus. Et pourtant, il y avait des pointures hier aussi dans le classement. Après bien sûr tu peux comparer les perfs et les moyennes en particulier. Entre autres, le premier junior a beaucoup progressé. Foisette a su que Florian n’était pas bien dans les bosses, autrement ça allait. Je l’ai trouvé drôlement bien la veille, même avec la barbe c’est vous dire, et en général je ne me trompe pas dans mes diagnostics. N’oublions pas qu’il relève d’une blessure. Il finit 11ème. C’est bien et beaucoup de beaux-pères s’en contenteraient, même des moches. C’est bien même si, je ne vous cache pas, j’aime mieux le voir devant jouer la gagne. Franchement hier, quelques places devant lui,  il y avait plusieurs gars qui n’avaient point d’allure. Je sais que pour exister, l’ancien grand duc de Chartreuse tout doucement doit refaire son nid. Pour ma part, il ne me déplairait  pas de le voir réessayer de s’envoler du côté de la Sure… Qui sait ! L’appétit vient en volant. Je connais même un ancien grand duc qui est fan de drone…

Ce matin j’avais la pêche et cela m’arrive de moins en moins, sauf à St-Sixte. Foisette m’a attristé en m’apprenant que monseigneur Le Graët avait la photo de Platini d’accrochée dans son bureau. Pauvre homme ! Après je suis tombé sur la rediffusion de la 2ème manche de play-off en basket féminin entre Montpellier et Charleville et là ma compagne m’a dit qu’à Montpellier  il y a une femme et son “mari” qui  jouent dans le même cinq.

Je ne comprends plus grand chose décidément. C’est peut-être trop tard pour qu’on me remette dans la bonne direction, moi. Je n’arrête pas de dire que tout le monde il est gentil. A force on ne va plus me croire…

Bravo Florian !

Publicités
Cet article a été publié dans sport. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s