l’Aulp du Seuil

L’an dernier à la même époque nous étions montés à pied sur la plateau des Petites Roches pour découvrir sous la Dent de Crolles ce magnifique coin de Chartreuse. Les deux vieux randonneurs que nous sommes désormais étaient partis de la gare de Goncelin pour un long raid de deux journées. Cette année c’est la gare de Brignoud qui nous a vus débarquer. De cette petite gare proche de Grenoble nous avons traversé l’Isère pour nous rendre à Crolles, plus précisément à Montfort entre Crolles et Lumbin. C’est ici que ce trouve la gare de départ du funiculaire de Saint-Hilaire-du-Touvet. Les 700m de dénivelé ont été avalés en 20 minutes. C’est la première fois que nous prenions ce moyen de transport. Les sensations sont fortes dans cette rampe qui se dresse sans répit au-dessus du vide. Nous avons voyagé à l’avant. L’arrière était occupé par des parapentistes qui se jouent du vide comme moi du chargement des sacs-à-dos. Ce funiculaire date de 1924. Là-haut nous avons visité la salle des machines qui tractent le câble. De là nous avons rejoint Saint-Bernard-du-Touvet où la pension de famille de monsieur Pelloux-Prayer nous a procuré le couvert et abrité pour une nuit.

Hier matin au petit jour les deux “tortues” se sont lancés à l’assaut de l’Aulp-du-Seuil. Le passage là-haut sous la croix se trouve à 1830m d’altitude. Pour accéder à ce site grandiose il faut gravir le chemin devenu sentier qui traverse tout en haut un amphithéâtre de hautes falaises. Tu te demandes vraiment où tu vas pouvoir passer pour franchir la barre rocheuse ! J’ai trouvé la grimpée difficile. Depuis les Guillots où nous avons quitté la route, le chemin n’a eu de cesse de se cabrer. La rampe est sévère. Encore heureux que nous étions entraînés sinon, avec notre chargement sur le dos, le truc se serait vite transformé en galère.  Là-haut j’ai été content de côtoyer les Lances de Malissard. Depuis le temps que j’en parlais ! Nous avons adressé de la main un petit coucou au Grand Colombier, tout au fond là-bas. Mon regard s’est attardé un peu sur l’Outheran où j’irai un jour mais “seul” comme me l’a répété si souvent Foisette qui est fâchée avec lui. Toute la journée nous avons eu le Mont Blanc en toile de fond. On s’y fait facilement même si son altitude et ses neiges éternelles n’entrent pas dans nos cordes.

Nous avons croisé des marcheurs lors de notre descente. La plupart étaient exténués. Deux duos de femmes, pas jeunes non plus, avaient la pêche dis donc ! Plus loin, une jeune, court vêtue, semblait effarée lors du franchissement délicat au pied de la barre rocheuse. En me retournant, pour surveiller ma Françoise je tiens à préciser, j’ai aperçu un pli fessier très accentué dans la pente. Cela m’a changé des plis jurassiens croisés la semaine dernière…

A partir de l’Alpette (il y en a plusieurs en Chartreuse) nous sommes descendus au col de Marcieu. Une petite balade de “décrassage” en antenne nous a conduit à la chapelle Saint Michel dont c’était la fête hier. La descente du col s’est avérée encore une fois bucolique. Nous avons marché 8 heures en tout. Pas mal non, pour des jeunes ? …

Le car nous a emmenés à La Tronche. Le chauffeur était un as dans les lacets du col du Coq. Je projette à l’avenir de gravir ce dernier à pied en venant de Saint-Hugues et donc de remonter sur ce beau plateau des Petites Roches. En attendant, c’est presque en courant que nous avons fait les trois kilomètres menant à la gare. Même pas mal aux jambes !…

              ……….

En patois l’aulp signifie alpage. J’ai d’ailleurs lu qu’on aurait dû écrire le Seuil de l’Aulp plutôt que l’Aulp du Seuil. Nous avons aperçu le troupeau de charolaises qui pâturait dans l’alpage juste dessous la croix.

             .……..

 P1170746 P1170755 P1170769 P1170785 P1170800 P1170819 P1170834 P1170839 P1170840 P1170845 P1170851 P1170854 P1170857 P1170860 P1170863 P1170870 P1170874 P1170887 P1170907

Publicités
Cet article a été publié dans rando. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour l’Aulp du Seuil

  1. VV dit :

    * question : et pourquoi Foise est-elle fâchée contre l’Outheran ?…

    J'aime

    • chupefoise dit :

      vertigineux (tu sais ce que c’est toi d’avoir le vertige)
      un trailer devait m’emmener là-haut, j’attends toujours…
      du coup j’ai réussi à négocier avec ma nouvelle copine
      on monte la semaine prochaine
      jeanpipi

      J'aime

  2. Manette dit :

    Passages ardus, non???

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s