les marches silencieuses …

On entend parler de marches silencieuses à tout bout de champ ! Dernièrement dans les Bauges un chasseur a tué un cheval par mégarde. Ouais je sais, ça peut incommoder ceux qui déjà ne peuvent pas voir les chasseurs en peinture et j’ai l’impression qu’avec tous ces écolos, ils sont de plus en plus nombreux. Une cinquantaine de personnes ont défilé en silence dans la commune de Bellecombe-en-Bauges à la mémoire du cheval, si,si… Apparemment ils n’ont pas chanté la Marseillaise. On se met à la chanter pour un oui ou pour un non. Même les flics “en manif”, si,si !… C’est du grand n’importe quoi…

P1180222

Hier après-midi, nous n’avons pas fait appel aux forces de l’ordre pour faire traverser les vaches qui paissent encore chez Marie-Rose et qu’il fallait changer de clos. J’ai encore des restes de signaleur de course cycliste et je sais interrompre la circulation routière.

 P1180226

Bon attention, rien à voir avec le circuit de l’Erier. Jean-Paul l’organisateur ne nous oblige pas à mettre de la pub pour Vélobandebobos et de ce fait nous avons moins de pression. Je n’ai pas souvenir qu’il soit obligé d’organiser une bourse à bobos pour écouler ses invendus, non plus… J’espère que je ne “chambre” pas un peu en “l’air” car les lecteurs ont certainement oublié mes démêlés, non pas avec la police, mais avec le gratin de la bourgeoisie motteraine qui se complait dans la bienséance…

P1180225

Il a neigé sur les hauteurs en Chartreuse. La Grande Sure a mis son manteau blanc. Quand j’ai vu arriver Jean-Paul hier, j’ai crû qu’il venait rentrer son bétail. Les vaches vont se cailler aujourd’hui car la neige est annoncée en plaine. Les pauvres bêtes ne vont pas être mortes de froid car elles sont résistantes, mais quand même !

Je me souviens de l’expression “mort aux vaches” employée couramment lors des manifs d’antan. Elle n’a rien à voir avec l’animal (la vache) mais provient de…l’allemand! Dans les années 1870, les relations entre la France et l’Allemagne étaient très tendues. A la frontière, sur les postes de garde Allemands était inscrit « WACHE »(garde, sentinelle). Les Français criaient alors « mort aux wache » (le W se prononçant « V » en Allemand », puis « mort aux vaches ».
Par la suite, cette expression s’étendra ensuite à toutes les personnes portant un uniforme et en particulier à la police et aux gendarmes et sera utilisée en mai 1968 tout particulièrement.

P1180230

L’autre jour, les forces de l’ordre demandaient du soutien pour défiler dans Chambéry avec eux.  Allez soutenir ceux qui nous ont foutu sur la tronche jadis, manquerait plus que ça ! J’t’en ficherais des marches silencieuses…

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans divers, Saint-Aupre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s