c’est usant …

            … tous ces pèlerinages

Hier le vent du sud s’est levé en cours de journée. Dans ces cas-là je pars rouler côté Montmélian pour rentrer vent dans le dos. J’en ai profité pour passer à Myans. Notre prochain pèlerinage va nous conduire jusqu’à Notre-Dame de Myans en partant à pied de la cité. J’ai vérifié le kilométrage à l’aide de mon compteur. Une sacrée trotte quand même.

Photo1141

De la vierge nous descendrons côté Chignin puis  nous grimperons jusqu’aux tours à travers le vignoble et rejoindrons Saint-Jeoire par les hauteurs jusqu’au prieuré. Belle rando en perspective et pèlerinage d’antan où les anciens venaient remercier la vierge qui avait sauvé le village au moment de l’éboulement du Granier. Je fais simple parce que je me demande toujours si les récits historiques parfois ne tombent pas dans l’affabulation. Dés qu’il fait beau nous partons avec notre bourdon.

Photo1144

D’ici là nous aurons peut-être fait notre pèlerinage d’Aurillac. Le curé de la paroisse a su que le cross départemental du Cantal avait lieu mercredi 23 et il nous a envoyé deux invitations. La chambre au Renaissance est déjà retenue. Il faut s’y prendre à l’avance car cette année les kényans sont annoncés. Depuis que Wauquiez est à la tête de la région, les migrants se précipitent dans ce coin hospitalier. Sacré Laurent ! Je me suis laissé dire qu’après  sa vierge noire du Puy, v’là-t’y pas qu’il veut également faire dans le petit gris pour essayer un croisement avec l’escargot écolo de Haute-Loire. Mes sources n’étant pas officielles, elles demanderont confirmation sur le terrain, sur le labour de La Ponétie en particulier. Mais bon, faut pas se “voiler” la face, la vérité sort souvent du blog à Choupinou… 

Comme vous voyez on ne chôme pas en religion et l’hiver s’annonce rude entre les voyages, les randos et le vélo. Je ne préviens pas les deux jeunes cantalous que je connais. Ils auront la surprise sur la ligne de départ. On ne traînera pas après la course sauf si d’aventure un petit podium est installé. En général, c’est le genre de protocole où nous avons l’habitude de croiser un visage connu. Je crois que Laurent a prévu de voir avec Emmanuel s’il était possible de nous organiser un car  Aurillac-Chambéry de nuit pour le retour. C’est sympa ces cars Macron ! A l’aller j’ai dénombré pas moins de cinq changements de train avec autant de correspondances où nous allons serré les fesses pour que tout se passe bien. Ne voyez aucun sous-entendu, Laurent n’est sûrement pas de la jaquette. A ce propos, je ne jouerais pas ma maigre pension de retraité. Les deux “jacquets” (avec un c avant le q) savoyards n’en n’auront donc jamais fini. C’est usant tous ces pèlerinages.

J’avais envisagé aussi d’aller à Aurillac à vélo. Je “crois” que je l’ai déjà fait, mais avec tous ces étrangers maintenant j’ai peur de me le faire piquer. Tout le monde il n’est pas gentil, des fois…

 Photo1147  le Mont Peney derrière le pot et l’érable du côté de Barby.

Photo1145 à gauche, on aperçoit la vierge qui n’est pas encore dans le “rétro” ce qui ne saurait tarder…

 

Publicités
Cet article a été publié dans rando, sport, voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour c’est usant …

  1. chupefoise dit :

    Je cherchais pourquoi l’auteur parlait de pèlerinage en 2016 à Aurillac. Et oui il y a 20 ans nous mettions les pieds pour la première fois là-bas. En novembre, Véronique était revenue donner une conférence chez les Amis du vieux Chambéry, sur la Vie culturelle à Chambéry de 1900 à1939.
    Jeanpipi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s