un samedi dans les “Carnets de sport”…

DSC_0370

Aujourd’hui c’était samedi. En me levant j’ai regardé où jouaient les jeunes. Chloé, Julien et Thomas se déplaçaient avec leurs équipes respectives. Thomas jouait aux Abrets, c’était le plus près. J’avais encore le temps d’aller rouler avant midi. Le soleil essayait tant bien que mal de percer les brumes du matin. Il n’y avait pas de moucherons…Je suis allé sur un petit circuit pas loin de la Zup où je m’entraînais “dans le temps” pour enchaîner les petits coups de cul et travailler mes relances. Ce matin, ça l’a encore fait ! Il le faut pour basculer avec Jean-Michel quand je fais des faux plats et des petites bosses en sa compagnie. Il ne faut pas se relever de satisfaction en haut mais au contraire il faut poursuivre l’effort encore 100 à 200 mètres après. C’est toute la différence entre ceux qui font du vélo et les autres qui font de la bicyclette.

Photo1165  A un moment, juste avant une bascule, je n’ai pas pu suivre mon vélo carbone qui avançait tout seul. J’ai sorti mon téléphone pour prendre un cliché. C’est une injustice ce carbone. En fait t’as l’impression de faire du pilotage…Je vais peut-être faire comme Rosberg, me contenter finalement de mon palmarès et prendre ma retraite. En plus j’ai l’impression que le Tariq Ramadan des sacristies aime bien les retraités du chemin de fer…

Cet après-midi, j’ai assisté à un beau match de foot U17. Tu te rends comptes, on a un petit-fils qui est grand déjà ! Remarquez la grand-mère a attaqué jeune car si mes souvenirs sont justes, elle était U18 à l’époque… Demain nous sommes de repas de famille et j’ai l’impression que la foisette a rattrapé sa tante qui fête les 18 ans de sa petite-fille. Quand je vous dis qu’on a un peu un “régime spécial” ! J’espère que ça “emmerde” bien Tariq…

DSC_0375

A la mi-temps, l’équipe d’Artas-Charantonnay bien emmenée par Thomas son capitaine, et bien que dominée, tenait le coup (0-0). J’ai eu le temps de dire à Thom que leurs actions en contre allaient payer à un moment ou à un autre. Le jeu avait repris depuis à peine 5’ que Thomas sur coup franc adressait une balle sur la tête du n°8. Quelle joie ce 1 à 0 ! J’avais noté que le coach avait fait remonté d’un cran le 8 que j’avais trouvé jouant trop bas en 1ère mi-temps. Dix minutes plus tard, Thomas réussissait un exploit personnel en effaçant à la course trois défenseurs, puis en fixant le gardien, il le crucifiait d’un tir tout en finesse. Notre petit-fils poursuivit sa course après son but et vint le célébrer avec nous qui étions postés derrière la cage. 2-0 ! Chair de poule assurée !!! Fabuleux début de mi-temps où plusieurs actions de haut-niveau se déroulèrent sous nos yeux. En toute modestie, j’avais soufflé au capitaine nord-isérois, à la mi-temps, d’essayer de finir seul, une fois ou deux.

DSC_0372 DSC_0373

La suite du match “rigola” un peu moins. Il faut quand même préciser que les charantonnois jouaient sans leur stoppeur malade, sans leur avant-centre suspendu et avec Cyril fébrile. Les gars de ASF Bourbre allaient refaire leur handicap et ils arrachaient même la victoire sur les conséquences d’un ballon mal renvoyé à la suite d’un coup-franc sifflé trop à retardement me semble-t-il. La performance du gardien, pas titulaire lui non plus mais héroïque, n’allait pas suffire. Thomas et ses compères d’attaque avaient plusieurs occasions pour revenir. Ils méritaient le nul. Pour consoler notre bon petit footeux, je lui disais qu’on avait assisté à un beau match. Je lui disais aussi que l’erreur de coaching en première mi-temps avait certainement joué en leur défaveur. D’ailleurs à 2-0, il aurait fallu faire reculer, cette fois pour la bonne cause, le n°8. Il saura garder ça pour lui mais finalement je me dis que le managérat reste du managérat et comme au basket il est sujet à discussions souvent, trop souvent. Je tiens à souligner néanmoins la compétence des deux entraîneurs de mon petit-fils. La réussite du foot “des clochers” n’a d’égal que la reconnaissance qu’on se doit d’avoir envers ces éducateurs modèles.

DSC_0387 

Habituellement je n’aime pas voir perdre l’équipe que je supporte. Je suis très mauvais perdant en plus. A la fin du match j’ai dit à Thomas et à Jocelyn que je connais, que nous avions assisté à un beau match et qu’il ne fallait retenir que cela. J’ai vu des petits gars qui ont encore progressé et qui sont capables de s‘adapter à plusieurs postes. Je les félicite pour leur vaillance. Un jour la chance tournera. J’ai le droit d’être fier de notre petit-fils qui fait honneur à la famille. Les ophtalmos doivent être débordés dans l’Isère car je me demande ce que font les recruteurs de talents. Ils doivent avoir de la peau de “sauce” devant les yeux ! Mais finalement on s’en “fout” du haut-niveau, le principal pour nous c’est de savoir nos jeunes heureux comme ça.

         DSC_0388

Publicités
Cet article a été publié dans sport. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour un samedi dans les “Carnets de sport”…

  1. thomas dit :

    Quel beau billet mon papi!
    Encore des frissons sur mon deuxième but ahah, j’espère qu’on pourra reproduire cela aujourd’hui!
    gros bisouus

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s