vélo, danger !

 

Pour corroborer l’article que j’ai “pondu” hier au sujet des accidents et des incidents sur les routes, un fait divers vient s’ajouter à la liste déjà bien fournie. C’est Yoann Offredo le coureur professionnel qui en a été victime.

Agressé lundi lors de sa sortie d’entraînement, il donne les détails sur le déroulement des faits :

«Je roulais en vallée de Chevreuse avec deux collègues ce lundi quand une voiture qui nous doublait nous a rasés. Elle a freiné devant nous dans l’intention de nous faire tomber. Je suis monté à la hauteur du conducteur, qui était prêt à sortir avec une lame de cutter donc j’ai bloqué sa portière. Son passager a pris une batte de baseball du coffre et m’a tapé avant de me donner un coup de tête.
La gendarmerie est intervenue, un dossier a été ouvert et une plainte déposée. Je souffre de douleurs au nez, à une côte et de nombreux hématomes. Je dois encore me rendre à l’hôpital pour faire constater les blessures. Je suis surtout choqué. Je suis cycliste depuis 15 ans et un tel incident ne m’était jamais arrivé. Les agressions verbales sont courantes, mais devraient tout au plus en rester là.»

offredo4 offredo3 offredo5

Yoann Offredo, 30 ans et 14e du dernier Paris-Roubaix, conclut : «Juste triste de constater, que dans le pays des droits de l’Homme, les droits des cyclistes on les ignore. Tu pars le matin pour l’entraînement, mais tu ne sais jamais si tu vas rentrer.»

……

……

Ce matin j’étais sur le vélo. Je suis passé chez Fred Conti, mon vélociste. C’est lui qui m’a appris ce lamentable énième épisode que je viens de relater. Dernièrement, un mec est descendu de son camion et il a coursé Fred avec une hache brandie à bout de bras, si, si !… On vit une drôle d’époque quand même.

Du côté de Technolac j’ai croisé mon pote René qui encadrait un groupe de jeunes cyclistes. Sans doute organise-t-il un stage pendant les vacances. Plus tard ces jeunes réaliseront peut-être la chance qu’ils ont eue d’avoir de bons éducateurs passionnés de vélo. Par contre, il existe une nouvelle vague de diplômés qui auront arrêté de faire du vélo avant que de nouvelles techniques n’aient rattrapé leur incompétence en la matière. Il en est du monde du vélo comme de celui du chemin de fer que je connais bien aussi.

Ce matin toujours, j’ai croisé deux gonzes qui téléphonaient en roulant à vélo, sans tenir leur guidon. Quel fléau aussi ce téléphone ! Remarquez si on veut se montrer indulgent, faut reconnaître que ces guignols sont au moins sur le vélo et c’est déjà ça… Néanmoins, je n’aime pas les croiser sur une piste car je n’ai pas confiance en leur tenue de route.

……

Publicités
Cet article a été publié dans vélo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s