la lune rousse …

Cette année elle a débuté le 26 avril et elle se terminera le 25 mai. A cette époque, les journées sont chaudes et la douceur des températures diurnes favorise l’éclatement des bourgeons et la montée de la sève dans les jeunes pousses. Ces jeunes pousses sont cependant fragiles : elles craignent le froid nocturne (les gelées, bien sûr, mais aussi les gros écarts de température entre le jour et la nuit) qui risque de les endommager, leur donnant un aspect brûlé, surtout par nuit claire, car un ciel dégagé accentue la chute des températures la nuit. On appelle donc traditionnellement cette période de l’année « lune rousse », en référence à cet aspect roussi des jeunes feuilles, et non à une éventuelle couleur rousse de la lune. (j’ai extrait ce paragraphe d’un site de jardinage)

Les saints de glace se fêtent les 11, 12 et 13 mai. Traditionnellement ils marquent les derniers risques de gelée. St-Mamert, St-Pancrace et St-Servais sont des prénoms en voie de disparition. J’ai regardé l’âge moyen des porteurs de ces prénoms : Mamert 77 ans, Pancrace 80 ans et Servais 67 ans.

P1200055

Hier à Saint-Aupre j’ai ramassé un petit bouquet de lilas blanc qui pousse un peu plus tardivement que le lilas rose chez nous. Ce matin, la maison est embaumée. J’ai fait un tour aux St-Georges. J’ai ramassé une petite assiette. Il y en a des “j’ai, j’ai…” ce matin ! S’il refait doux après cette période pluvieuse tant attendue, il y aura encore des poussées. Pas sûr quand même ! La végétation me semble bien perturbée par ces écarts de températures et par le déficit en eau de cet hiver.

P1200053

Une chose est sûre c’est que le 25 mai jour du changement de lune, j’irai faire un tour aux champignons. Il y a toujours une poussée comme il y a toujours un passage d’oiseaux sauvages, à l’exemple des bécasses, à cette période. Je vous l’ai déjà dit, lorsque vous voyez la lune noire sur le calendrier vaquez à vos loisirs des bois et je me souviens aussi qu’à cette période je prenais beaucoup de poissons.

Avec des “j’ai, j’ai…” on mettrai la nature en bouteille ou en panier ! Alors qu’en fait je devrais dire “nous, nous …” car dans notre belle campagne, ma compagne n’est jamais bien loin. Certes dans “le bon coin” de Chartreuse tu trouves des occases mais je préfère toujours le modèle original. Je me dis qu’à l’âge de certains Servais, il est plus raisonnable que je me contente de ne regarder que ce qui est au bout de mes chaussures. La voie de la raison est décidemment toujours sur ce sacré chemin…

A la fin de cette lune dite “rousse”, il faudra certainement avoir gardé une bonne paire de semelles pour aller battre le bitume car hier soir j’ai beaucoup entendu parler de réformes, trop à mon goût et ça sent déjà le “roussi’’…

Publicités
Cet article a été publié dans nature, Saint-Aupre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s