rester “nature”…

                 mais nous sommes de moins en moins nombreux …

IMG_0090

Le village de Saint-Aupre est situé juste dessous la Grande Sure en Chartreuse. A l’Otan, à deux pas du pré de la caravane, il y a toujours eu des chevreuils. C’est dire comme le coin reste sauvage ! Samedi la chevrette (femelle du brocard) est venue trois fois dans la journée.

IMG_0088 IMG_0093

L’autre jour il y avait un jeune qui était sorti avec sa mère. Jusqu’à 6 mois on l’appelle faon,  puis chevrillard jusqu’à 12 mois. Ils sont bien ces jeunes car pour manger ils n’ont pas de téléphone portable dans les pattes et ça c’est super ! Quel bien-être pour l’entourage !

IMG_0091 IMG_0092

Entre deux activités liées aux occupations de la campagne, prenantes mais qui nous intéressent toujours,  les deux marcheurs prennent le temps d’aller faire un tour aux champignons. Cette année en juin nous allons aux cèpes. C’est l’occasion d’entretenir la forme pour nos randonnées. A toute époque de l’année, il y a des champignons pour peu qu’il pleuve de temps en temps.

IMG_0084 IMG_0094

L’autre matin en ressortant du bois nous avons dérangé un chevreuil et il a sauté le clos en fil de fer barbelé pour se mettre à l’abri, avec une facilité déconcertante. Il a une bonne détente, c’est le moins qu’on puisse dire. Ses grandes pattes arrière lui permettent de faire des bonds spectaculaires, allant jusqu’à deux mètres de hauteur et six de long. Saviez-vous qu’il est capable de faire des sprints plus rapides qu’un cheval : 78 km/h contre 60 km/h en moyenne ? Infos saisies dans le Chasseur Français.

DSC_0116  DSC_0118

Avant-hier pour me mettre à l’ombre un moment, j’ai attaqué à ranger le bois de chauffage afin de faire de la place. C’est celui qu’on a coupé début 2016 et qui a été scié en novembre (revoir billet  “un pigiste”)

“Rester nature”, pas évident avec toutes ces technologies nouvelles ! Nous vivons une époque complètement polluée par les modes. Hier matin sur la piste après technolac un VTT m’a doublé. Le gars était habillé pour aller au boulot. Sur le moment je me suis trouvé assez “minable” car je n’avais pas vu que j’avais à faire à un vélo électrique. Du coup j’ai tombé deux dents et je l’ai rejoint puis j’ai mis un point d’honneur à le doubler. Je me suis vraiment fait mal à la gueule. Le gars a souri, il n’avait pas dit bonjour mais il avait l’air gentil. Manquerait plus qu’ils soient méchants avec leur traction électrique ! Nous roulions à 40, sur la piste, en dépassant et en croisant plein de monde. Limite dangereux ce slalom.

Hier toujours, en allant à la gare pour réserver des places, j’ai fait gaffe à ne pas me faire rentrer dedans. Tous les jeunes à pied que je croisais pianotaient sur leur smartphone. C’est impressionnant ! Ils sont accros ! Ils sont couillons ces jeunes car moi pendant ce temps-là je m’évadais un peu en regardant les tenues légères arborées par les jeunettes (et pas que des jeunettes d’ailleurs…) Il fait chaud en ce moment sur Chambéry et la mode est aux ouvertures de balcon. Je me demande comment font les profs de lycée et même de collège pour ne pas se laisse distraire. Dans ces cas-là, le mieux doit être de faire comme moi et  rester nature…

Aujourd’hui je me suis dis que nous avions encore huit jours pour profiter un peu du régime spécial “retraite”. Chez nous au 2ème tour des législatives il n’y a plus que deux candidats et ils se sont macronisés en route. A l’origine un était de droite et l’autre de gauche. Désormais ils se battent dans un duel fratricide. C’est un match à sens unique et ce sera sans moi. Inutile de se déranger. Les Français sont en train de donner les pleins pouvoirs à cette bande composée de “j’te tourne la veste” et de “bleus bites”. Du coup je pars me ressourcer en Aubrac la terre de mes aïeux. Je vais leur remonter le moral parce que ça ne va pas très fort là-bas depuis l’affaire Fillon. Ils ont perdu leur idole. On n’a plus de nouvelles de François. Je vais voir si je peux en “mélenchonner” quelques uns. Pas évident ! J’emmène aussi des tracts de Philippe Poutou et de la doc sur Nathalie Arthaud parce que là-bas à Laguiole il en est point distribués.

Pourquoi changer ? Restons “nature”, c’est le fond qui manque le plus…

 

Publicités
Cet article a été publié dans nature, Saint-Aupre, vélo. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s